Vous êtes ici

Media Up

Accompagnement, modernisation, efficacité

 

 

Le Programme d’Appui aux Médias en Tunisie (MEDIA UP) vise la réforme et la modernisation des médias nationaux et locaux ainsi que la professionnalisation des divers acteurs de l’information, de la régulation et de l’éducation aux médias. L’exécution de ce Programme officialisé en juin 2015 par la signature d’une convention de financement entre la République tunisienne  et  la  Commission  de   l’Union   européenne,   a été déléguée au Centre Africain de Perfectionnement des Journalistes et Communicateurs (CAPJC).

 

Financé par l’UE moyennant un coût global de plus de 10 millions d’euros (plus de 30 millions de dinars) et mis en oeuvre par un consortium dirigé par Particip, MEDIA UP prévoit, en outre, des cycles de formation pour bon nombre de journalistes évoluant au sein de médias nationaux, régionaux et locaux et la fourniture d’équipements audiovisuels et informatiques. Sont également prévus plus de 100 modules de formation, 10 études sur le développement des médias nationaux et locaux, l’édition de 20 manuels pédagogiques, un accompagnement stratégique des médias publics, des séminaires réguliers pour débattre du secteur de l’information et le soutien de projets de la société civile relevant du secteur médiatique.

Résultats attendus: 

Fruit d’un travail exhaustif de concertation et de réflexion avec les principaux bénéficiaires, ce programme devra permettre l’identification et la résolution des principales difficultés dont souffre le secteur de l’infor- mation en Tunisie.

Le plan d’action y afférent prévoit entre autres :

  • L’application des lois existantes pour les médias et la réforme législative et structurelle des médias, avec une attention particulière à sa viabilité économique.
  •  La réforme structurelle des entreprises et structures médiatiques, notamment l’accompagnement des médias publics dans leur restructurations internes.
  • Le renforcement des capacités des acteurs du secteur médiatique : journalistes et dirigeants des médias, enseignants et formateurs, responsables institutionnels et décideurs, acteurs de la société civile, aux niveaux local, régional et national.
  • L’accès à une information indépendante, plurielle et de qualité.
  • L’appropriation des médias par les jeunes, à travers l’éducation aux médias.
  • La promotion de la femme et de sa participation au sein des médias, à travers des perspectives claires et des actions de sensibilisation.